»

Jan 24

Attentat à l’aéroport de Moscou, absurde et à la fois proche et éloigné

Réception des Bagages à l'Aéroport

Réception des Bagages à l'Aéroport

Nous apprenons tous cette nouvelle horrible de cet attentat suicide à l’aéroport de Moscou.

En même temps, nous pouvons nous dire que Moscou, c’est loin. Oui, c’est loin parce-que déjà, il faut prendre l’avion pour y aller dans un délai raisonnable. Qui pourrait imaginer d’y aller en voiture par exemple ? Même si les Lada se sont beaucoup modernisés !

Mais en avion, ce n’est pas si loin que çà. Et tous nous aurions pu prendre l’avion pour aller dans un endroit comme çà. Un endroit comme Moscou. Moscou qui n’est pas si loin que çà en avion.

Oui, nous aurions pu tous y aller pour visiter la Russie, étant donné que ce n’est plus la capitale Soviétique, mais celle d’un pays plus proche de nous. Du point de vue politique s’entend.

Alors, c’est là que je commence à avoir un léger malaise. Car je sens que j’aurais pu faire partie des victimes de cet attentat débile, cet attentat suicide. Oui, j’ai été dans tellement d’aéroports, dans un pays étranger où en même temps que l’on est enchanté de découvrir un autre pays que le sien, on est un peu anxieux d’évoluer dans un pays que l’on ne connait pas très bien. Quelles sont leurs habitudes, leurs normes, suis-je bizarre pour eux, gênant ou simplement un peu étrange pour eux ?

Et brusquement, le sentiment diffus et léger d’insécurité que l’on vit quand on est hors de son propre pays se change. Oui, on commence à se dire que Moscou, c’est quand même pas sûr. Déjà, il y avait la mafia Russe, et puis les hommes d’affaires qui sont arrêtés. Y a-t-il une justice se pose-t-on secrètement comme question en Russie ? En cas de problème, pourra-t-on faire valoir ses droits, si droits il y a bien sûr ?

On sait que dans ces pays slaves, quand il y a haine, çà va très loin dans la violence. Tout le monde se souvient de la Yougoslavie, si proche géographiquement de nous. Et puis il y a eu les Tchétchènes. Et peut être l’Afghanistan, c’était à un moment donné une question Russe. Et maintenant, l’on nous dit que c’est peut-être la question du Caucase.

En fait, la Russie, l’ours Russe, avant appelé Soviétique, n’est pas mort. Peut-être qu’il opprime les petits petits qui l’entourent. Peut-être que ces petits pays se défendent comme ils peuvent de cette oppression. Et ils n’ont plus comme moyen de défense que le terrorisme.

Mais de grâce ! De grâce, ne nous mêlez pas à vos histoires. Pourquoi Russes et Caucasiens, Russes et Tchétchènes, Russes et autres ne réglez vous pas vos histoires entre vous ? Pourquoi voulez vous nous mêler à vos histoires ? Nous pauvres touristes et visiteurs ?

En fait, je constate que les terroristes ont réussi leur coup. La peur, en tant que touriste commence à me gagner.

Les terroristes déstabilisent les touristes !




PS : Vous souvenez vous aussi de cet article ?

(1 commentaire)

  1. Jojo

    Ne JAMAIS céder à la peur ! sinon les terroristes auront gagnés ! Et c’est dans la peur et la panique que s’éteint souvent les libertés…

Laisser un commentaire