«

»

Fév 26

De l’ingratitude !

Roues et engrenages d'une montre suisse

Roues et engrenages d'une montre suisse

Machiavel n’a me semble-t-il pas écrit sur ce sujet à son Prince. Mais me permettrai-je de mettre en garde les princes que chacun de mes lecteurs sont ou seront un jour ou l’autre, et aussi de mettre en garde les sujets des princes ingrats.

Princes, nous le sommes tous à un moment donné ou à un autre de notre vie. Que nous soyons Roi, Président, Ministre, Député, Chef d’Entreprise, Cadre, Chef d’Équipe, Chef de famille, Chef de bande ou que n’en sais-je encore, nous sommes Princes parfois.

Mais la vie de Prince a des hauts et des bas comme pour tout le monde. Personne ne peut être indéfiniment au sommet. Il y a toujours des hauts et des bas, nous sommes tous et chacun de nous sur au moins une roue. Une roue qui tourne inéluctablement. Certaines roues très tournent vite, d’autres sont très lents, et beaucoup tournent à une vitesse moyenne. Quand on est sur une roue lente, la montée est longue, la descente aussi. Quand on est sur une roue rapide, je ne vous fais pas de dessin.

Quand un Prince se trouve en haut de la roue, il s’attire auprès de sa personne un tas d’opportunistes. Que dis-je ? Un fatras ! Et le bon Prince bien flatté comme le corbeau du renard distribue ses cadeaux et faveurs. Mais voilà que la roue tourne ! Non, ce n’est pas un scoop, mais le prince enivré l’a oublié. Et quand le Prince descend aux enfers, eh bien plus personne. Et dans sa tristesse, sa colère, il assiste impuissant au départ des ces ingrats. Voire aux critiques acerbes et attaques douloureuses de ses anciens fidèles. Ah ingratitude, ingratitude ! Mais Prince, tu étais jeune et insouciant, tu n’as pas compris que la chance aussi était de ton côté. Maintenant, malgré toutes tes compétences, ou du moins que tu croyais être tes compétences, et bien la malchance l’emporte. Et les ingrats avec.

serpent

serpent

Au bas de la roue, des amis nouveaux compatissants veulent t’aider. Mais tu les ignores ! Tu crois que ce sont des opportunistes comme tu as connu ! Non, pourtant ! Car des choses diffèrent. Tu n’es plus au sommet, tu n’es plus aussi attirant comme avant. Tu es aujourd’hui un vaincu. Mais ceux qui veulent, qui luttent pour t’aider aujourd’hui sont tes vrais amis. Alors, ancien Prince, toi aussi tu es ingrat ! Car tu ne sais pas reconnaitre tes amis ! tes vrais amis, tes vrais soutiens. Ce qui risque de t’arriver, c’est de terminer ta vie en bas de la roue. De ne plus remonter dans le cycle.

Enfin, cher sujets, cher sujet du Prince, sais-tu qui est ton Prince ? Mérite-t-il d’être un Prince ? D’être ton Prince adoré ? Ouvres bien les yeux, regardes bien. Ce Prince, aujourd’hui déchu, n’est-il pas un ingrat en puissance ? Ce Prince que tu vas défendre et promouvoir au risque de ta vie et de celle des tiens, te reconnaitra-t-il demain ? Cette question est une question cruciale. Ouvres bien les yeux, car il en dépendra de ta vie et de ceux qui te sont chers. Toi tu pourras être tenu pour responsable de ta mauvaise analyse et de tes mauvaises observations, les tiens sont innocents. Alors toi aussi, tu seras ingrat vis à vis des tiens.

Conclusion : Il n’y a pas que les opportunistes qui sont ingrats vis à vis des Princes. Les Princes aussi peuvent être ingrats envers ceux qui les ont portés aux nues, au firmament. Et ceux qui les ont aidé à sortir de l’ornière. D’ailleurs, souvent les Princes nouvellement arrivés ou de retour au pouvoir s’empressent de faire disparaître ceux qui les ont portés, pour en trouver d’autres. Des neufs.

Il m’est inutile de citer des références historiques, chacun aura en sa mémoire au moins un fait historique ou non relative à son histoire personnelle et individuelle. Et de Prince, je crois n’en connaitre qu’un seul qui était un saint. C’était Saint Louis ! Je vous assure, c’est vrai, je l’ai lu dans un bouquin d’histoire. Çà c’est du sérieux ! 😉

 




PS : Vous souvenez vous aussi de cet article ?

Laisser un commentaire