«

»

Fév 06

Internet nous a déjà infiltré et envahi !

Internet

Internet

Internet entre de plus en plus dans nos vies courantes. Que ne faisons pas sans internet ? Plus grand-chose. Et surtout, nous utilisons internet de plus en plus sans le savoir.

Tiens par exemple, jouer avec la PlayStation. C’est largement plus rigolo de jouer en réseau avec ses copains dans la vie réelle, ou avec des copains, personnes réelles dans la vie virtuelle. Voire des inconnus dans la vie virtuelle.

Et nos amis dans FaceBook ? Bien sûr, nous n’allons pas faire la révolution tous les jours. Donc, nous ne devrions pas avoir de besoin urgent et impérieux de communiquer dans FaceBook. Eh pourtant si ! Juste pour envoyer notre photo, un peu originale quand on a été même dans la cour de notre immeuble, il nous le faut la publier tout de suite.

Ou encore, envoyer un petit coup de gueule ou de cœur sur Twitter. Bien sûr, çà peut attendre, mais réellement, ne trouvez pas que c’est urgent ?

Je me trouve aujourd’hui, ou plutôt hier en panne d’internet. Mon fournisseur adoré, Numéricable pour ne pas le citer m’indique quand je l’ai appelé qu’ils avaient une panne généralisée. C’est ce qui explique que nous n’avons plus eu de connexion internet.

Et c’est là qu’on découvre qu’internet, sans crier gare a envahi nos vies. Internet a infiltré nos vies.

Bien sûr me direz vous, ce n’est quand même pas une catastrophe ! Écouter de la musique en ligne, çà peut quand même attendre deux jours ! De même, pour les films, vous avez quand même quelques DVD chez vous non ? Et même sur le disque dur de votre ordinateur, vous avez bien enregistré quelque chose non ?

Oui peut être, mais rien ne vaut que de pianoter un peu sur son clavier pour rechercher son bonheur immédiat, rien ne vaut que de retrouver sur YouTube la vidéo musicale qui nous était revenue à l’esprit et nous remet ces si agréables sentiments et souvenirs de ce temps là !

Vous allez encore me dire que tout çà ce n’est que de la foutaise. Des loisirs, des divertissements ! Tout çà, c’est pas important, çà peut attendre. Oui, mais pas longtemps quand même !

Mais là où le bât blesse c’est que j’ai promis à différentes personnes de leur envoyer les photos et vidéos de la manifestation que nous avons fait hier. Eux ils attendent, avec anxiété. Est-ce qu’on a bien figuré sur les photos ? Est-ce que, Est-ce que ? Tous ces amis sont un peu angoissés. Et l’angoisse me gagne parce-que je ne vais pas tenir parole. Ah, cette panne d’internet chez mon fournisseur, c’est la poisse !

Et tous ces mails qui m’arrivent et auxquels j’aurais dû répondre ? Ah purée ! C’est vraiment pas sympa.

Et enfin, vis-à-vis de l’administration, je devais aussi remplir avant certaines dates fatidiques des déclarations. La panne va-t-elle m’amener à pas respecter mes délais ?

Et puis dans deux jours, je vais aller à un salon professionnel très important. Bien entendu, les organisateurs du salon sont des professionnels réputés de l’informatique et de l’internet. Donc les inscriptions se sont fait par internet. J’ai vu avant-hier, qu’il ont envoyé le badge d’inscription et d’accès au salon par mail. Je devais l’imprimer. Mais, pas d’internet, donc pas de mail, donc pas d’impression possible, donc pas de salon. Ah merde vraiment !

Et je sais que çà va aller encore plus loin dans l’avenir. Par exemple, de son boulot, on peut téléguider par internet une webcam qui vérifie si la garde de son petit bambin à la maison se passe bien. Heureusement que pour le moment ce n’est que de la surveillance. Mais demain, nos machines, domestiques ou pas, seront probablement télécommandées par internet. Que se passera-t-il quand on a une panne d’internet comme çà ?

Bref, comme le dit Nicholas Carr dans son livre « The Big Switch », eh bien l’internet est devenu une « utilitie » comme l’est électricité. Quand, l’internet est en rade, c’est comme une coupure de courant. La seule différence, c’est que l’interruption du courant public est largement moins rare que la coupure d’internet. Internet n’est pas encore aussi mature que l’électricité.

Et je me pose la question de savoir si je n’aurais pas besoin de deux connexions internet ? Surabondance peut-être, bretelles et parachute ? Quoi qu’il en soit, je rêve d’avoir un internet mobile et l’internet filaire.

Nous sommes tous des « fashion victims », mais version technologie !




PS : Vous souvenez vous aussi de cet article ?

Laisser un commentaire