«

»

Mar 11

WordPress, thème enfant obligatoire !

enfant-parent

enfant-parent

Lors de l’installation de votre site internet avec WordPress, vous devrez très rapidement mettre au point un thème enfant. En effet, ne voulant pas réinventer le fil à couper le beurre, vous choisirez un thème parmi les centaines, voire milliers existants. Certaines sont payantes mais beaucoup sont gratuites.

Un thème enfant, c’est obligatoire !

Mais vous constaterez qu’il y aura toujours quelques petits détails que vous voudriez améliorer. Et puis, vous aurez surtout besoin, si vous êtes sérieux ou si votre webmaster est professionnel, d’avoir un « Google Site Verification » et un « Google Analytics« . Ce que je décris ici ne sont que les solutions de base, donc minimales. Je ne parlerai pas des solutions plus évoluées, mais déjà nous constatons que la partie <head> des pages  doivent être améliorées et personnalisées par rapport à ce le thème que tout thème que vous avez choisi donne.

Voici par exemple ce que nous avons  pour le Google Site Verification :

<head>
<meta name="google-site-verification" content="Yao21e32bTprzoUadmlUyN0gHZDyOvmGPrzKngafPgA" />

Et voici pour le Google Analytics :

<script type="text/javascript">

  var _gaq = _gaq || [];
  _gaq.push(['_setAccount', 'UA-7956535-3']);
  _gaq.push(['_trackPageview']);

  (function() {
    var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true;
    ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js';
    var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);
  })();

</script>
</head>

Comment faire un thème enfant alors ?

D’abord, il vous faut créer dans le répertoire wp-content de votre site, un nouveau répertoire qui correspondra à votre nouveau thème. Vous avez toute liberté de le nommer comme vous voulez mais, si par exemple votre thème parent est « twentyten », appelez le « twentyten-enfant » ou « twentyten-monsite ». N’utilisez que des lettres minuscules, sinon il vous arrivera des des complications et des incohérences incompréhensibles qui ne feront que de vous faire perdre votre temps et patience.

Le minimum obligatoire est d’y mettre un fichier que vous nommerez obligatoirement aussi « style.css ».

Ce fichier css devra au moins contenir les lignes suivantes :

/*
Theme Name: Twenty Ten Child
Description: Thème enfant pour le thème Twenty Ten
Author:  Votre nom ici
Template: twentyten
*/

@import url("../twentyten/style.css");

Bien entendu, si vous avez d’autres compétences, ou d’autres besoins, en particulier de mise en forme par rapport à celui proposé par votre thème parent d’origine, vous rajouterez le code css adéquat dans ce fichier. De même si le webmaster veut rajouter d’autres informations comme le themeURI ou autre, il est libre. Le seul point pour les débutants c’est qu’il n’y a jamais d’espace avant les « : ». Exemple : « Template: » et non « Template : ».

Ensuite, vous téléchargez par FTP par exemple le répertoire « twentyten-enfant » que vous avez créé, puis dans l’administration de votre site, vous activez ce thème. WordPress reconnaitra automatiquement que c’est un thème enfant de « twentyten », car vous avez mis « Template: twentyten » dans votre fichier « style.css ». Evidemment, le thème « twentyten » devra exister sur votre système.

 




PS : Vous souvenez vous aussi de cet article ?

Laisser un commentaire