Rencontres et amitié à Vancouver - Contacts 50plus

Rencontre vancouver. One Reply to “Ma première semaine de PVT à Vancouver”

Contenu

    Le gouvernement fédéral reste silencieux sur les invitations lancées pour la rencontre à Vancouver la semaine prochaine, organisée par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, avec le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson.

    sites de rencontres en cote divoire

    Un porte-parole du ministre chinois des Affaires étrangères a révélé mercredi que la Chine n'y participerait pas et a dit croire que le sommet serait plus néfaste que bénéfique pour les efforts de paix. Bloomberg News a par ailleurs cité un responsable japonais soulevant des questions sur le fait que des pays comme la Colombie et la Grèce rencontre vancouver part à l'événement. Affaires mondiales Canada a dit avoir informé la Chine à maintes reprises sur la rencontre à Vancouver, mais n'a pas voulu dire si Pékin avait effectivement été invité et n'a pas voulu fournir une liste des pays invités.

    rencontre vancouver

    La rencontre vise apparemment à démontrer une solidarité internationale à l'égard de la menace nord-coréenne, à discuter de manières de renforcer les sanctions contre le pays et à étudier les solutions diplomatiques à rencontre vancouver crise.

    Rencontre vancouver, des experts soutiennent que toute rencontre vancouver éventuelle risque d'être limitée sans la Rencontre vancouver et la Russie, qui ne serait également pas de la rencontre, étant donné l'importance des deux voisins influents de la Corée du Nord dans le dossier nucléaire.

    rencontre vancouver

    Mme Freeland et M. Tillerson avaient annoncé, lors d'une visite à Ottawa du secrétaire d'État américain, le mois dernier, leur intention d'organiser une telle rencontre le 16 janvier.

    rencontre vancouver

    Lire aussi.